Les grandes structures de l’Univers ou comment se tisse la toile cosmique

Le 13.02.2020 - Salle Ricoeur, lycée Dupuy de Lôme, Lorient - 20h

Conférence proposée par l’association Carrefour des Humanités Paul Ricoeur.

Les galaxies ne voguent pas de façon désordonnée dans l’Univers mais forment un véritable réseau en bulles de savon que l’on appelle la toile cosmique. Cette toile est composée de grands vides entourés par des filaments le long desquels les galaxies se meuvent avant de terminer leur course aux nœuds où de gigantesques amas de galaxies se forment. A l’occasion de cette conférence, nous arpenterons l’Univers sur des milliards d’années lumière afin de comprendre comme se tisse cette toile cosmique, quelles sont ses origines, comment elle influence la naissance et l’évolution des galaxies et en quoi elle représente une sonde cosmologique formidable nous permettant de comprendre l’Histoire et la composition de l’Univers.

Par Sandrine CODIS, astrophysicienne, Institut d’Astrophysique de Paris.

Sandrine Codis a développé des outils innovants pour modéliser la distribution spatiale et l’orientation des galaxies à grande échelle. Cette question complexe est centrale, notamment pour analyser la quantité gigantesque de données qui sera produite par les futurs grands relevés de galaxies comme ceux du satellite Euclid. Cette mission spatiale Européenne est dédiée à la cartographie de la matière noire dans l’Univers et à la caractérisation de la nature de l’énergie sombre, potentiellement responsable de l’accélération de l’expansion de l’Univers. Pour cela, elle a développé de nouveaux modèles mathématiques et les a validés sur de grandes simulations numériques (Horizon). Sandrine Codis est chargée de recherche à l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP). Sa thèse de doctorat a été réalisée à l’IAP (diplôme octroyé par l’Université Pierre et Marie Curie en 2015), sous la direction de Christophe Pichon (IAP) et Dmitry Pogosyan (Université de l’Alberta, Canada). Elle avait obtenu en 2016 le prix de la thèse de la Société Française d’Astronomie et d’Astrophysique. Le prix MERAC de la « meilleure thèse de doctorat » en astrophysique théorique lui a été décerné en 2018 par la Société Astronomique Européenne (EAS) pour son travail portant sur l’impact de la structuration à grande échelle de l’Univers sur la formation des galaxies et la cosmologie.

Explor@de

Les activités maritimes et portuaires en réalité augmentée !

Explor@de
Télécharger l'application
Lettre d'informations
Inscrivez-vous aux lettres d'informations et restez informé des actualités et événements de La Maison de la Mer
S'abonner