Les lundis de la mer – Les quotas individuels transférables : l’exemple islandais

Le 21.05.2012 - 1, boulevard Adolphe Pierre à Lorient - 18h30

Par Emilie MARIAT-ROY, ethnologue, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales.

La thèse s’intitule d’Emilie MARIAT-ROY s’intitule : « Si les quotas m’étaient contés. Les conséquences économiques et sociales des politiques islandaises de gestion des ressources marines. Ethnologie de communautés littorales. »
Elle a présenté les résultats d’analyse d’une transformation des régimes de propriété et des conditions d’accès aux ressources marines, induits par l’instauration, en 1991, de Quotas individuels transférables (QIT), puis les formes de mobilisation locale et les stratégies individuelles et collectives de populations littorales de sept ports de pêche face aux politiques nationales de gestion des ressources marines et mettra en évidence, à l’échelon national, les conséquences d’une marchandisation des droits de pêche contredisant les principes énoncés dans les Lois des pêches.
Sa présentation inclura un état des lieux de la situation des pêcheries et des villages littoraux islandais depuis la crise financière qui a durement frappé le pays en octobre 2008.

Explor@de

Les activités maritimes et portuaires en réalité augmentée !

Explor@de
Télécharger l'application
Lettre d'informations
Inscrivez-vous aux lettres d'informations et restez informé des actualités et événements de La Maison de la Mer
S'abonner