Sciences Ouest

Retrouvez ci-dessous les dossiers publiés dans Sciences Ouest, le magazine de l’actualité scientifique en Bretagne.

Mars 2019 - L’innovation nait en mer

Dans ce numéro de Sciences Ouest, le dossier est consacré aux biotechnologies marines. La Bretagne est très active dans ce domaine.
Le nombre de laboratoires et d’entreprises ne cesse de croître, avec notamment la création du parc d’innovation “Blue Valley Park”. Dédié à l’implantation d’entreprises et à la formation, il accompagne le développement des biotechnologies marines.

Qu’il s’agisse d’une cellule d’algue, d’une écaille de poisson ou d’une bactérie, la biomasse des côtes bretonnes est très riche. Les analyses effectuées en laboratoire aboutissent à la conception de biomatériaux, de produits cosmétiques, pharmaceutiques, médicaux et alimentaires. Reste ensuite à évaluer la viabilité du modèle économique pour développer de nouveaux marchés.

Le 11 mars, l’Espace des sciences/Maison de la Mer accueillera Franck Zal à Lorient. Le fondateur et PDG de la société Hemarina nous parlera de l’hémoglobine de ver marin au service de la santé.

DOMINIQUE PETIT – Directrice de l’Espace des sciences/Maison de la Mer.

Avril 2018 - Le littoral sous surveillance

Le dossier Sciences Ouest est réalisé ce mois-ci par l’Espace des sciences/Maison de la mer à Lorient. Il est consacré au littoral, étudié par de nombreux chercheurs. Ils explorent la richesse des algues, améliorent la santé des coquilles Saint-Jacques, dépolluent les eaux ou protègent les dunes de l’érosion. Ces espaces sont fragiles, comme le montre la brèche du sillon de Talbert.
Ce numéro fait découvrir l’activité et le parcours de scientifiques passionnés par le littoral, comme la physicienne France Floc’h et la géographe Catherine Meur-Férec.

Cette passion pour la science, qui nous anime à l’Espace des sciences, nous l’avons aussi trouvée chez les doctorants du concours Ma thèse en 180 secondes, le 19 mars à Rennes. Camille Vautier a remporté le prix du jury. Elle analyse les eaux souterraines bretonnes, dont la pollution se retrouve… sur le littoral. Ce territoire, entre terre et mer, est central !

MICHEL CABARET – Directeur de l’Espace des sciences de Rennes.

Mars 2017 - Une mer pleine de saveurs

Des sardines à la spiruline !

Consommez-vous des produits de la mer ? Sûrement, car ils véhiculent des images positives : nature, fraîcheur, riches en oméga-3 et en oligoéléments… Mais faut-il pour autant en manger régulièrement ? La question des risques est bien sûr traitée par les chercheurs et les professionnels de l’agroalimentaire qui s’interrogent également sur l’évolution des habitudes d’achat – différentes selon que l’on habite plus ou moins loin du littoral – et les nouveaux modes de consommation.
Spécialiste de ces sujets, l’Espace des sciences/ Maison de la Mer Lorient vous propose ce dossier pour découvrir les recherches en cours sur l’amélioration de la conservation, de la préparation, ou encore du décorticage des crustacés ainsi que les innovations alimentaires de demain. Aurons-nous de la spiruline au menu ?

DOMINIQUE PETIT – Directrice de l’Espace des sciences/Maison de la Mer.

Février 2016 - Pêche : une vague d’innovation

Lorient à la barre du bateau de pêche du futur

D’un côté, il y a l’image d’Épinal du petit chalutier amarré au port, de l’autre, il y a la réalité de la rudesse du métier, le vieillissement de la flottille, la mise en place des quotas… Mais il y a aussi de l’innovation !

Réalisé par l’Espace des sciences/Maison de la mer (Lorient), centre associé à l’Espace des sciences de Rennes, ce dossier sur les bateaux de pêche du futur illustre la coopération régionale qui se développe entre nos centres de culture scientifique et dévoile de beaux projets : révision des modes de propulsion pour économiser et moins polluer, conception d’engins pour mieux pêcher, de nouvelles formes de bateaux pour mieux travailler… Tantôt portés par des établissements de recherche publique, tantôt par le biais d’initiatives individuelles, et toujours accompagnés par des entreprises locales. Les bateaux de pêche, ce n’est plus ce que vous croyez !

MICHEL CABARET – Directeur de l’Espace des sciences de Rennes.

 

Février 2015 - Une mer pleine d’énergies

Maintenant et après

Les événements tragiques qui ont bouleversé notre pays en ce début d’année ne font que renforcer la mission de structures telles que les nôtres, engagées pour la culture scientifique depuis plus de trente ans.
Notre devoir est plus que jamais d’aider certains de nos concitoyens, pour lesquels il est plus facile de croire que de comprendre, à acquérir des connaissances nouvelles et objectives sur le monde, pour continuer à faire reculer l’obscurantisme et la violence.

Nous avons déjà traversé ce genre d’épisodes au cours de notre histoire(1). Au Moyen Âge, l’Inquisition – des fanatiques chrétiens – sévissaient précisément à une époque où l’Islam était à l’apogée de sa civilisation.

Aux 7e, 9e et 10e siècles, les grands savants, mathématiciens, médecins, géographes, philosophes, poètes… étaient à Bagdad, Damas, Cordoue. Ils étaient musulmans. C’est par eux que nous sont en partie revenues, à la fin du Moyen Âge, les connaissances de l’Antiquité grecque et romaine.
Continuons à transmettre cet héritage, ainsi que le questionnement, l’ouverture d’esprit et l’éveil à la curiosité qui vont avec !

(1) Comme le rappelait Sylvane Casademont, de la direction générale de la Recherche et de l’Innovation au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, au lendemain de la catastrophe du 7 janvier.

MICHEL CABARET – Directeur de l’Espace des sciences de Rennes.

Septembre 2014 - Isoler la crème des algues

Une rentrée en beauté

Pour éviter le blues de la rentrée et braver la reprise du rythme effréné, voici un dossier qui devrait vous donner du baume au… corps !

Saviez-vous que la Bretagne fournissait en principes actifs les plus grands noms de la filière cosmétique française ? Et que ces principes hydratants, anti-inflammatoires, anti-âge… étaient issus des algues ?

Récolte, culture en mer ou en bioréacteurs, extraction et tests des molécules d’intérêt, formulation des produits…, les savoir-faire au service de la valorisation des algues en cosmétologie sont variés. Certains sont même très innovants et s’inscrivent dans le domaine des technologies bleues, en plein essor.

Près de quatre-vingts entreprises se sont positionnées sur ce secteur en Bretagne, souvent installées le long du littoral et jusque sur l’île d’Ouessant !

NATHALIE BLANC – Rédactrice en chef.

Novembre 2013 - Au secours des huîtres

Mangerons-nous des huîtres à Noël ?

Vous les préférez laiteuses ou charnues ? Vous les consommez l’été ou attendez les mois en “r” ? Si vous les aimez, vous avez certainement entendu parler de la surmortalité estivale qui touche les huîtres depuis quelques années. Comment sont-elles produites ? Pourquoi meurent-elles ? Quelles sont les solutions envisagées pour lutter contre ce phénomène ? Que font les chercheurs ? Vous en saurez plus en lisant ce dossier sur la filière ostréicole réalisé par nos collègues du CCSTI/Maison de la mer Lorient.

Juste avant, vous pourrez lire deux articles réalisés dans le cadre de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées : l’un sur des travaux en robotique menés par des informaticiens rennais pour rendre un fauteuil roulant intelligent ; l’autre sur le parcours d’une étudiante en thèse à l’Institut de génétique et développement de Rennes.

NATHALIE BLANC – Rédactrice en chef.

Janvier 2013 - La pêche sous haute tension

Une ressource menacée ? Vrai ou faux

La Maison de la Mer à Lorient est née quatre ans après la première Politique commune des pêches de 1983. Nous avons donc été témoins, dès le début, des profondes mutations que le secteur des pêches a subies sur notre territoire breton. Le projet de réforme de la PCP proposé par la Commission européenne est en cours de négociation et devrait entrer en vigueur en 2014.

Il répond à des enjeux majeurs tels que la préservation des ressources halieutiques, la durabilité de l’activité des pêches, la garantie de produits de la mer sains et de qualité. Ses impacts sont environnementaux, économiques, sociaux et territoriaux.

Ce dossier permet d’analyser et de comprendre la complexité de la pêche et de sa gestion : l’évolution des pratiques des pêcheurs, les travaux de recherche et de suivi pour préserver la ressource, la pression des organisations environnementales pour influencer les décideurs politiques et les opinions citoyennes.

Guy DANIC – Président de l’Espace des sciences/Maison de la mer.

Explor@de

Les activités maritimes et portuaires en réalité augmentée !

Explor@de
Télécharger l'application
Lettre d'informations
Inscrivez-vous aux lettres d'informations et restez informé des actualités et événements de La Maison de la Mer
S'abonner