Agenda des évènements

AGENDA

Le projet des éoliennes flottantes au sud de la Bretagne

Le projet d’éoliennes flottantes au sud de la Bretagne est porté par le Ministère de la Transition Écologique, en association étroite avec Réseau Transport d’Électricité & la Région Bretagne.

La programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit qu’en 2030, 40% de l’électricité provienne de sources renouvelables, en particulier par le développement de l’éolien en mer.

Le littoral au sud de la Bretagne a été identifié comme une zone particulièrement favorable au développement de l’éolien flottant. Deux parcs éoliens en mer flottants, l’un de 250 MW, l’autre pouvant aller jusqu’à 500 MW, ainsi que leur raccordement mutualisé y sont ainsi prévus.

En savoir plus.

En 2022, l’Espace des sciences/Maison de la Mer a conçu tout un programme d’animations tout au long de l’année sur le territoire d’implantation du projet, avec le soutien de la DREAL Bretagne, de la DDTM 56, de RTE et de la Région Bretagne.

Il se prolongera en 2023 :

  • des ateliers lors des réunions publiques organisés par le Préfet du Morbihan
  • des animations tout au long de l’année : dans les établissements scolaires, les mairies, les médiathèques, les marchés, …
  • des temps-forts : exposition et ateliers dans une galerie commerciale, animations pendant le festival Lorient Océans et la Fête de la science, …

Autour de l’exposition de la Région BretagneEnergies marines, la Bretagne à pleine puissance :

  • des ateliers pédagogiques pour les scolaires
  • des visites commentées
  • des animations grand public

au collège Auguste Brizeux de Lorient, à la médiathèque de Lorient, dans la galerie commerciale G la Galerie Lanester, à la Cité de la Voile Eric Tabarly, à la Glacière municipale d’Etel…

ARCHIVES

Lauréat de l’appel à projets EOLFLO de l’ADEME, le projet des Éoliennes flottantes de Groix & Belle-Île est porté par la société Ferme Éolienne Flottante de Groix & Belle-Île regroupant EOLFI, CGN Europe Energy, et la Banque des Territoires. Les 3 éoliennes de ce projet pilote, démonstrateur de la technologie flottante, produiront près de 100 GWh alimentant l’équivalent de la consommation électrique de plus de 47 000 habitants par an, soit l’équivalent de près de 80% de la ville de Lorient. La ferme pilote sera raccordée au réseau électrique sur le poste de Kerhellegant à Plouharnel.

L’entreprise EOLFI a fait circuler, durant l’été 2018 et sur tout le territoire impacté, une exposition constituée de grands visuels détaillant les étapes, les caractéristiques et les retombées écologiques et sociales du projet.

La Maison de la Mer a accompagné ce projet en assurant des ateliers scientifiques et technologiques. Ces ateliers se sont déroulés en 2018 à la gare maritime de Lorient ou sur l’ile de Groix durant le Festival des Insulaires dans l’objectif de :

  • Proposer au grand public des expériences et manipulations pour expliquer de façon concrète quels sont nos besoins en électricité, comment fonctionne une éolienne et quels sont les avantages de la technologie des éoliennes flottantes.
  • Répondre aux interrogations variées que soulèvent les technologies « Energies Marines Renouvelables ».
  • Echanger directement avec des citoyens issus de tous horizons, touchés de près par le projet, comme des Groisillons, ou au contraire tout à fait éloignés, comme des touristes en vacances.

Ces échanges ont permis pour la population, d’aborder ces technologies et comment elles peuvent s’intégrer dans la société.
Les ateliers étaient proposés sans horaires ni durée fixes : soit à la gare maritime, durant les temps d’attente avant les ferrys, soit durant le festival, au gré du flux de passants. Dans sa forme la plus longue et la plus complète, un atelier comportait :

  • Des manipulations pour caractériser la production de courants électriques
  • Quelques expériences autour de la force de l’air, et des notions de pression et dépression atmosphérique
  • Une description, grâce à une maquette, des différentes parties de l’éolienne
  • La manipulation de câbles électriques terrestre et sous-marin pour aborder la question du raccordement